Confédération des Associations des Producteurs Agricoles pour le Développement

Appui technique aux producteurs de la pomme de terre

Une équipe technique d’AGRITERRA est venue appuyer les producteurs de la pomme des coopératives membres de la CAPAD au niveau de la lutte contre les maladies et la production et multiplication de semences de la pomme de terre. Arrivée au Burundi le 17 novembre 2014, l’équipe technique a visité en premier lieu l’Office Nationale de Contrôle et Certification de semences (ONCCS) où elle a appris le fonctionnement du système semencier dès l’inspection des champs jusqu’à l’octroi du certificat et l’emballage. Ce système est encore au stage embryonnaire mais le travail a déjà commencé, a laissé entendre le Directeur de l’ONCCS. L’Office va créer un cadre organique permettant de contribuer au développement du secteur semencier en vue de produire des semences agricoles de haute qualité et en quantité suffisante et favoriser la participation des opérateurs privés dans la production et la commercialisation des semences de haute qualité. Monsieur FRITS et Madame LIESBETH ont, encore dans la province de GITEGA, visité le Département pour la Promotion des Semences et Plants (DPSP). Ce dernier est chargé principalement de l’information et promotion des semences et plants et s’assure que le maximum des producteurs agricoles ont accès aux intrants agricoles dont ils ont plus besoin. Après la visite de GITEGA, l’équipe technique s’est dirigée à KAYANZA pour rencontrer les producteurs de la pomme de terre des coopératives membres de la CAPAD. L’équipe a visite au total 6 coopératives et a échangé, dans les champs, avec les producteurs de semences et ceux des pommes de terre de consommation.

Restitution : avec les représentants des producteurs et avec la CAPAD

Après toutes les visites, et comme cela se fait souvent, l’équipe technique d’appui d’AGRITERRA a fait savoir les constats sur terrain pendant la visite. Pendant la restitution, FRITS et LIESBETH ont insisté sur la qualité des semences et l’infection bactériale. Selon leur point de vue, le niveau d’infection bactériale est élevé et ils ont trouvé toujours des plantes infectées dans chaque champs visités que ce soit celui de semences ou celui de consommation. Egalement la qualité de semences utilisées est mauvaise.

Recommandation

Ils ont recommandé aux producteurs de pomme de terre de faire ce qu’ils ont appelé en Anglais le rogging c’est-à-dire enlever les plantes malades à temps avant qu’ils ne contaminent pas les plantes environnantes ou tout le champ. Cela permettra d’avoir une bonne production. Ils ont suggéré encore de changer la source des semences car pour trouver des semences de bonne qualité. Quant à la CAPAD, FRITIS et LIESBETH ont recommandé une nouvelle approche pour affronter le secteur semencier. Ils ont demandé à la CAPAD de s’investir dans le secteur semencier, produire et multiplier les semences de qualité et vendre avec la marque commerciale CAPAD. La CAPAD pourra également assurer la distribution de ses semences aux producteurs sur tout le territoire national. Egalement les coopératives membres peuvent jouer un rôle important dans cette activité. Si la CAPAD prend en main ce secteur, selon l’équipe technique, on parlera plus la question des semences de mauvaise qualité car cette question serait résolue et tous les producteurs de la pomme pourront avoir accès aux semences de qualité. Les promoteurs économiques peuvent également appuyer les producteurs de pomme de terre au niveau de la préparation des sols, protection des cultures contre les maladies ravageuses. Enfin, choisir cette approche, structure, travailler ensemble, même tolérance des semences, rendra la CAPAD à un niveau supérieur dans le secteur semencier et les producteurs vont en profiter.


Portfolio

Accueil du site | Contact | Plan du site |

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Partenaires  Suivre la vie du site Partenaires internationaux   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.6 + AHUNTSIC

Q. Rohero II, Rue KUNKIKO, n°27, Bujumbura B.P 24 | Tél.(+257) 22 21 79 02 – (+257) 79 952 176
e-mail : capad_shirukubute@yahoo.fr

Soutenu par la DGD (Belgique) :