Confédération des Associations des Producteurs Agricoles pour le Développement

Filière Riz : La CAPAD organise un cadre de concertation et de facilitation des relations entre les acteurs de la filière Riz.

Introduit au Burundi en 1890 dans les communes de Rumonge et Nyanza-Lac, le riz est aujourd’hui cultivé dans presque toutes les provinces du pays et la production annuelle tourne autour de 75.000tonnes. Les consommateurs du riz augmentent d’année en année ; d’où le marché intérieur n’est pas satisfait par cette production.

Constatant alors que la majeure partie des coopératives membres de la CAPAD évolue dans la filière riz, remarquant aussi que la plupart de la population burundaise se nourrissent de cette denrée, ayant l’envie d’améliorer les revenus des ménages des paysans ruraux, la Confédération des Associations des Producteurs Agricoles pour le Développement, CAPAD en sigle, vient de prendre le devant pour organiser un cadre de concertation et de facilitation des relations entre acteurs autour de la filière riz en vue d’échanger sur stratégies et mécanismes à mettre en place pour que la filière riz soit durablement développée.

Il a été constaté qu’une bonne production émane de la qualité des semences et d’encadrements techniques à l’endroit du producteur dès l’aménagement du terrain à la conservation. A cet effet, la CAPAD a prévu des exposés portant sur le système de multiplication des semences et ses liens avec le marché, le système d’encadrement des producteurs rizicoles et le système de commercialisation du riz au Burundi et ses défis.

Grâce aux centres de recherche existants au Burundi surtout l’IRRI, l’augmentation et l’amélioration de la qualité et la quantité de ce produit beaucoup important sera possible car plus de 1150 variétés sont déjà introduites sur le territoire burundais à partir des centres internationaux qui des recherches sur le riz. Ces variétés ont été testées et parmi elles deux sont déjà diffusées dans la plaine de l’Imbo : la variété Mvuninzara et Rwizumwimbu, précise Mme la Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage qui a rehaussé les activités de la journée.

Pour ce faire, les acteurs impliqués à la filière riz sont conviés à l’atelier pour voir comment améliorer le maillot de commercialisation sur toute la chaine de valeur de la filière dans le but de sauvegarder les intérêts des petits producteurs agricoles et d’éviter que le commerçant continuent à tirer profit au détriment des producteurs d’autant plus que le gros du travail incombe à ces derniers. Il faut donc proposer des solutions permettant un bénéfice équitable entre commerçant et producteur.


Portfolio

Accueil du site | Contact | Plan du site |

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Plaidoyer  Suivre la vie du site Communiqués - déclarations   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.6 + AHUNTSIC

Q. Rohero II, Rue KUNKIKO, n°27, Bujumbura B.P 24 | Tél.(+257) 22 21 79 02 – (+257) 79 952 176
e-mail : capad_shirukubute@yahoo.fr

Soutenu par la DGD (Belgique) :