Confédération des Associations des Producteurs Agricoles pour le Développement

Les Recommandations du Forum National Paysan, 5ème Edition

Les Organisations des Producteurs Agricoles et celles d’Appui s’adressent au Gouvernement et aux Bailleurs de Fonds.

Le Groupe de Plaidoyer Agricole (GPA), en collaboration avec le Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage, la FWA (Fédération Wallonne des Agriculteurs), l’UAW(Union des Agricultrices Wallonnes), les ONG belges membres de la Coalition contre la faim et avec l’appui financier des Programmes du FIDA (PRODEFI et PAIVA-B), a organisé le 5ème forum national paysan du 20 au 22/11/2013 au CENTRE SUEDOIS sous le thème central : « Finançons l’agriculture, pilier du développement durable  ». Mandaté par le GPA, le Forum des organisations des producteurs agricoles du Burundi (FOPABU) avait organisé des foras à différents niveaux (collinaires, communaux et provinciaux). A l’issu de ces foras, quatre thèmes ont été retenus pour le forum national à savoir :

  • L’accès aux semences
  • L’accès aux fertilisants
  • Le financement agricole
  • Valorisation et accès aux marchés

Ce forum a vu la participation de 189 personnes dont 126 leaders paysans venant de toutes les Provinces du pays. A la suite des présentations et débats développés au cours de ce forum national paysan édition 2013, les participants relèvent et recommandent ce qui suit :

Au gouvernement du Burundi

  • Responsabiliser les organisations paysannes dans la mise en oeuvre des politiques et programmes agricoles notamment le programme de subvention des engrais ;
  • Privilégier l’utilisation de la fumure organique par la promotion de l’exploitation familiale intégrée qui implique l’intégration agro-sylvo-zootechnique ;
  • Faciliter la disponibilité et l’accès des fertilisants minéraux en impliquant tous les acteurs (OPs, élus collinaires, les moniteurs agricoles) tout en fournissant l’information nécessaire à leur utilisation (gestion intégrée de la fertilité des sols) afin d’assurer le développement agricole durable ;
  • Réduire les emballages de 25 kg à 10kg pour rendre accessibles les engrais à tout le monde ;
  • Mener des recherches pour valoriser les culturelles traditionnelles stratégiques (thé, palmier à huile, etc.) ;
  • Multiplier les champs écoles paysans pour la promotion des bonnes pratiques agricoles ;
  • Mettre en place un mécanisme permettant aux producteurs agricoles d’accèder aux semences de qualité et impliquer les coopératives agricoles dans la multiplication des semences ;
  • Promouvoir des pôles de développement communautaire pour diversifier les services en milieu rural et ainsi désengorger le secteur agricole primaire ;
  • Augmenter la part du budget de l’Etat alloué au MINAGRIE et respecter les Accords de Maputo (10%), tout en affectant la majeure partie à l’investissement agricole ;
  • S’impliquer dans la multipliation des semences de qualité et les rendre disponibles aux producteurs ;
  • Mettre en place un fonds de subvention du taux d’intérêt sur les crédits agricoles pour passer de deux chiffres à un chiffre ;
  • Mettre en place un fonds de garantie et de calamité ;
  • Mettre en place un fonds d’investissement agricole pour la mise en place des infrastructures de stockage et équipement agricole ;

Aux coopératives

  • Mobiliser les membres (établir un prévisionnel correct des besoins en engrais en fonction des moyens et des demandeurs) et les inviter à payer les frais d’engrais ;
  • Coopérer avec les services étatiques et de recherches pour la promotion des bonnes pratiques agricoles via les champs écoles paysans ;
  • Renforcer les capacités des producteurs en matière de marketing et négociation des marchés ;

Aux organisations d’appui et ONGs

  • Multiplier les champs écoles paysans pour la promotion des bonnes pratiques agricoles
  • Renforcer les capacités des agri-éleveurs en matière de demande et d’octroi des crédits ainsi que de calcul des intérêts ;
  • Renforcer les capacités des coopératives agricoles pour assurer l’ensemble des fonctions susceptibles d’améliorer les conditions des paysannes et des paysans.

Nous remercions sincèrement ceux qui ont répondu à l’invitation en venant participer à ce Forum National Paysan à savoir :

  • Les 126 leaders paysannes et paysans venus de toutes les provinces du Pays et regroupés autour des chaines de valeurs tant vivrières qu’industrielles ; entre autres les membres des organisations comme CAPAD, CNAC, APROPABU, CAPRI, CNATHE( Confédération Nationale de Théiculteurs), ainsi que les représentants des coopératives en cours de structuration dans la zone d’action du PAIVA-B et du PRODEFI ;
  • Les représentants au haut niveau du Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage et les responsables des principales institutions de financement (FENACOBU et CRDB) ;
  • Les représentants du FIDA tels que PAIVA- B, PRODEFI
  • les représentants des Organisations d’Appui au secteur agricole : ADISCO , OAP, OAG,UCODE ASBL, ACORD, AEPV, CONSEDI et INADES FORMATION, PARCEM,UCODE,ESAFF,NTUSIGARINYUMA, IFDC, GIRISHAKA(CNAPCO : Confédération National des Associations de Producteurs du Coton au Burundi) et FORSC.

Le Forum National Paysan a vu également la participation des organisations paysannes belges:FWA(Fédération Wallonne d’Agriculture), et UAW( Union des Agricultrices Wallonnes) des grandes organisations intternationales telles que : Oxfam NOVIB, PAIOSA/CTB, Ambassade de France au Burundi , Agriterra, CARITAS Belgique, CSA (Collectif Stratégies Alimentaires), SOS Faim, AAIB (Action Aid Interanational au Burundi).

Il est à signaler que ce forum a été suivi par la première Table ronde sud au Burundi dont les thématiques sont le financement agricole et la coopération internationale en matière d’agriculture.


Accueil du site | Contact | Plan du site |

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Plaidoyer  Suivre la vie du site Forums et Séminaires   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.6 + AHUNTSIC

Q. Rohero II, Rue KUNKIKO, n°27, Bujumbura B.P 24 | Tél.(+257) 22 21 79 02 – (+257) 79 952 176
e-mail : capad_shirukubute@yahoo.fr

Soutenu par la DGD (Belgique) :